Forage Motricité Humaine

Massif de gravier :

Une fois que le tubage d’exploitation est en place, on installe autour de sa partie crépinée un massif de gravier calibré.

Celui-ci empêche la partie crépinée d’être en contact direct avec la terre.

 

Développement, comment ?

Pour « nettoyer » le forage on réalise un développement en pistonnant à l’intérieur de la partie crépinée du tubage.

Le mouvement ascendant aspire l’eau, le mouvement descendant chasse l’eau vers la nappe.

Développement, pourquoi ?

Le développement permet d’extraire les matériaux fins de l’aquifère autour de la partie crépinée du tubage.

Il augmente le débit du forage et stabilise l’aquifère.

Essai de pompage : 

avant de combler l’espace annulaire située autour de la partie pleine du tubage, on procède à des essais simplifiés de pompage selon les normes de la CIEH (Comité Interafricain d’Études Hydrauliques).

On installe une pompe et si un débit d’au moins 500 litres par heure est obtenu lors de l’essai de pompage, on propose l’installation définitive d’une pompe à motricité humaine.

COÛT DU FORAGE

N.B.: les montants sont exprimés en Franc CFA (656 FCA <=> 1 €).

Dans quelles régions du Mali ?

– delta intérieur du Niger et son affluent le Bani
– secteur de Kolongotomo
– frange sud de la zone alluviale à Djenné, Mopti/Sévaré et dans la partie nord de cette frange : le Macina, Tenenkou, Niafounké
– Nappe du Continental Terminal : Zones de Ségou et celle au nord du Macina en direction de Niono et de Dioura

– en aval du delta, secteur de Rhaous
– en amont du delta intérieur, il existe ponctuellement de petites zones alluviales le long du Niger
– en bordure sud de la falaise de Bandiagara
– dans quelques dépressions de remplissage sableux du Gourma
– le secteur au sud de Bamako en direction de Bougouni et en direction de la Côte d’Ivoire